La Virgin River a commencé à creuser le canyon il y a 13 millions d'années et aujourd'hui la rivière coule parfois à plus de 600 mètres sous le plateau initial. C'est une énorme richesse en oxyde de fer qui donne la coloration rouge si particulière au canyon. Cette couleur fait tellement partie du paysage que même la route a été goudronnée avec un matériau rouge ! A l'est du parc, vous trouverez Checkerboard Mesa, une dune pétrifiée somptueuse. Ici, c'est la terre qui se donne en spectacle.


zion/zion1.jpg

(cliquez sur les imagettes pour les agrandir)

La faune et la flore du parc sont très variées étant donné que les climats dans le parc sont très contrastés en fonction de l'altitude. Côté animal, vous aurez plus de chance de rencontrer des cerfs ou des blaireaux que des cougars qui, pourtant, sont des résidents du parc. Une fois encore, les oiseaux sont les plus nombreux (en dehors des insectes) puisqu'on en dénombre près de 300 espèces.
Une ballade obligatoire si vous visitez le parc est celle qui consiste à remonter le canyon (autant que vous pourrez) en marchant dans l'eau si besoin est. Vous établirez ainsi un vrai contact avec le canyon, vous sentirez sa grandeur et sa majesté en laissant glisser vos doigts sur la roche lisse en levant vos yeux vers le ciel de l'Utah. Attention toute fois aux orages qui peuvent noyer le canyon en quelques minutes...

Meilleure saison de visite : au printemps et en automne. Au printemps, vous découvrirez une profusion de fleurs sauvages et en automne les couleurs de feu du parc vous séduiront sans aucun doute. Il faut cependant tempérer nos conseils car au printemps les orages peuvent provoquer des crues dans le canyon qui sont très dangereuses (et parfois mortelles) pour les imprudents qui se lancent dans une exploration non préparée. Pour votre sécurité, lisez les signaux et panneaux mis en place par les rangers.


Confort dans le parc : autour de la Zion Lodge, différents commerces (assez cher) vous permettront de vous restaurer. Nous vous conseillons cependant d'acheter vos provisions à l'extérieur de parc : vous aurez le choix et la note est moins salée ! Les campings sont un peu moins bien agencés que dans d'autres parcs mais ils sont quand même agréables.


Comment y aller : vous pouvez arriver jusqu'à Zion avec des tours organisés. Mais bien entendu (comme d'habitude), c'est en voiture que vous aurez le plus de liberté. Ne comptez pas trop sur le train ou les bus Greyhound étant donné que vous arriverez à Las Vegas ou bien à Salt Lake City qui sont à plusieurs centaines de kilomètres ! La route qui mène au parc et le traverse est la route numéro 9.