En visitant ce parc, vous serez sans aucun doute surpris de la séparation très nette qui existe entre le côté ouest (de la Hidden Valley au Cholla Cactus Garden) où vous trouverez les Joshua Trees et les formations rocheuses tellement typiques, et le côté est (Pinto Bassin, Coxcomb et Eagle mountains) qui semble n'être qu'une immense étendue désertique.
L'altitude est en partie responsable de cette séparation puisque les Joshua Trees ne prospèrent réellement qu'au-dessus de 900 mètres.


joshua/joshua1.jpg

(cliquez sur les imagettes pour les agrandir)

Le Joshua Tree (Yucca brevifolia) est un membre de la famille des lis. Il est difficile d'estimer réellement l'âge d'un tel arbre car il ne possède pas de stries de croissance : son tronc est composé d'innombrables fibres parallèles. La floraison n'intervient pas chaque année mais uniquement lorsque les conditions climatiques ont été favorables, ce qui peut prendre plusieurs années... la géologie du lieu est elle aussi étonnante puisque plusieurs centaines de failles traversent le parc (n'oublions pas que nous sommes en Californie, dans une zone particulièrement sismique). Les mouvements tectoniques ont donc provoqué l'apparition de formations rocheuses au-dessus du sol du désert, et en particulier l'élévation des montagnes Eagle et Cottonwood. Une autre surprise géologique que vous découvrirez dans ce parc est les amoncellements étonnants de gros rochers de granite. L'érosion due à l'eau est la seule responsable, aidée par quelques lichens et des dépôts minéraux, de la forme sphérique que la plupart de ces blocs de granite adoptent.

Nous sommes ici dans un environnement désertique et la vie, tant animale que végétale, a dû s'y adapter. Côté végétal, outre les magnifiques Joshua Trees (dont on trouve des graines en vente à la maison du parc), vous pourrez observer de nombreux cactus (près de 17 espèces !). De magnifiques spécimens se trouvent dans le Cholla Cactus Garden. Au printemps, les fleurs sauvages font leur apparition si les précipitations de l'hiver ont été suffisantes. Il arrive également de façon exceptionnelle que le désert tout entier se mette à fleurir si les conditions climatiques sont exceptionnelles... Cela arrive environ tous les 20 ans (et en 1995 la dernière fois) ! La vie animale est principalement composée de coyotes que vous ne pourrez pas ne pas entendre si vous passez une nuit dans le parc (ce que nous vous recommandons fortement). Vous pourrez peut-être apercevoir aussi des rats kangourous, des lézards, des tarentules (elles sont peureuses, n'ayez aucune crainte), des lynx (l'un d'entre eux semblait particulièrement aimer venir miauler devant notre tente la nuit !), des road-runners et des mouflons. Il y a aussi des tortues dans le désert, mais elles sont rarement observées.

 

Meilleure saison de visite : d'octobre à mai (évitez les week-ends si possible).La température moyenne est comprise entre 4°C et 17°C en janvier, 10°C et 27°C en avril, 21°C et 41°C en juillet et entre 10°C et 27°C en octobre.

Confort dans le parc : il n'y a pas d'essence, pas d'eau potable, pas de magasins. Cela n'est pas réellement un problème si vous disposez d'une voiture dans la mesure où il y a des villes très proches des différentes entrées du parc, en particulier la ville de Twentynine Palms (entrée nord, environ 15 kilomètres) où vous trouverez tout ce dont vous pouvez avoir besoin. En ce qui concerne l'hébergement, vous pouvez, bien entendu, réserver (impératif) un motel ou un hôtel à Twentynine Palms mais notre préférence va au camping dans le parc lui-même. Il y en a 9 dont certains sont magnifiques au beau milieu des chaos granitiques. Comme d'habitude, vous aurez un foyer pour faire le feu (il faut apporter son bois, en vente partout) ainsi qu'une grande table et des bancs. L'idéal pour se faire griller une pièce de viande sous les étoiles en écoutant les coyotes (une expérience inoubliable).


Comment y aller : Comme dans tous les parcs, la voiture est le moyen de transport privilégié. Les deux entrées les plus intéressantes se trouvent côté nord du parc sur la route 62. Par le sud, vous pouvez arriver par l'autoroute I-10 puis suivre les indications à l'est de la ville d'Indio (40 km de l'entrée du parc). Los Angeles est à 230 km et Palm Springs à 40 km. il y a une gare desservie par Amtrak (gare d'Indio). Les bus Greyhound effectuent une liaison entre Palm Springs et Twentynine Palms.